LA RD CONGO‎ > ‎

LA PRESIDENCE

Biographie

Fils d'Étienne Tshisekedi, le Président Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO est né  le 13 juin 1963 à Léopoldville (actuelle Kinshasa)  en République démocratique du
Congo.

Etudes 

S.E Félix Tshisekedi a fait ses études secondaires et humanitaires à Kinshasa et une formation en marketing et communication où il a obtenu un brevet en marketing et il a travaillé dans les entreprises qu’il a créées en partenariat avec d’autres personnes.

Parcours Politique

S.E. Félix Tshisekedi a rejoint les rangs de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) très jeune pour militer et exercer différentes fonctions comme cadre du parti. En novembre 2011, il est élu député à Mbuji-Mayi. Fin 2008, S.E Félix Tshisekedi est nommé secrétaire national chargé de l'extérieur à l'UDPS, parti dirigé par son père. En octobre 2016, il est nommé secrétaire général adjoint de l'UDPS.
Fin mars 2018, S.E Félix Tshisekedi est élu à la présidence de I'UDPS. Il est aussi choisi candidat du parti pour l´élection présidentielle de décembre 2018.

Il a été proclamé vainqueur aux élections du 30 décembre 2018, confirmé dix jours plus tard par la Cour Constitutionnelle qui va l’investir le 24 janvier 2019 à l’issue de la première passation pacifique et démocratique du pouvoir entre Joseph Kabila le Président sortant et Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Il est actuellement le cinquième et actuel Président de la République Démocratique du Congo.
Il est élu deuxième vice-président de l'Union Africaine, à l'issue du 32ème sommet qui s'est tenu le samedi 09 Février à Addis-Abeba.

La fonction du Président de la République dans la Constitution

Le Président de la République est le Chef de l’Etat. Il représente la Nation et est le symbole de l’Unité Nationale. Il veille au respect de la Constitution . Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des Pouvoirs Publics et des Institutions, ainsi que la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’Indépendance Nationale, de l’intégrité du territoire, de la souveraineté nationale et du respect des traités et accords internationaux. (article 69 de la Constitution)

Les pouvoirs du Président de la République :

- Adresse des messages à la nation et communique par des messages aux Chambres du Parlement (article 77 de la Constitution) ;
- Nomme le Premier ministre, convoque et préside le Conseil des ministres (articles 78 et 79 de la Constitution) ;
- Promulgation les lois (article 79 de la Constitution)
- Investit les Gouverneurs et Vice-gouverneurs de province (article 80 de la Constitution)
- Nomme, relève de leurs fonctions et, le cas échéant, révoque, sur proposition du Gouvernement délibérée en Conseil des ministres :
1. Les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires ;
2. Les officiers généraux et supérieurs des forces armées et de la police nationale, le Conseil supérieur de la défense entendu ;
3. Le Chef d’Etat-Major Général, les chefs d’état-major et les commandants des grandes unités des forces armées, le Conseil supérieur de la défense entendu ;
4. Les hauts fonctionnaires de l’administration publique ;
5. Les responsables des services et établissements publics ;
6. Les Mandataires de l’Etat dans les entreprises et organismes publics, excepté les commissaires aux comptes (article 81 de la Constitution) ;
7. Nomme, relève de leurs fonctions et, le cas échéant, révoque, par ordonnance, les magistrats du siège et du parquet sur proposition du Conseil Supérieur de la Magistrature ; ces ordonnances sont contresignées par le Premier Ministre (article 82 de la Constitution)
- Préside le Conseil Supérieur de la Défense (article 83 de la Constitution)
- Confère le grade dans les ordres nationaux et les décorations (article 84 de la Constitution)
- Proclame l’état d’urgence ou l’état de siège après concertation avec le Premier ministre et les Présidents des deux Chambres conformément aux articles 144 et 145 de la Constitution (article 85 de la Constitution)
- Déclare la guerre par ordonnance délibérée en Conseil des ministres après avis du Conseil supérieur de la défense et autorisation de l’Assemblée nationale et du Sénat, conformément à l’article 143 de la Constitution (article 86 de la Constitution)
- Exerce le droit de grâce, le droit de remettre, de commuer et de réduire les peines (article 87 de la Constitution)
- Accrédite les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires (article 88 de la Constitution)
- Convoque en session extraordinaire chaque Chambre du Parlement (article 116 de la Constitution)
- A le droit de demander à l’Assemblée Nationale ou au Sénat une nouvelle délibération de la loi ou de certains de ses articles (article 137 de la Constitution)
- Nomme les membres de la Cour constitutionnelle et investit son Président (article 158 de la Constitution)