LA RD CONGO‎ > ‎L´ÉCONOMIE‎ > ‎

PME

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont confrontées à un environnement politique et économique défavorable ainsi qu’à un cadre réglementaire inadapté et mal appliqué. Cette situation les a mises dans un état d’essoufflement et a conduit à une forte baisse de leur activité. La plupart des PME et PMI ont été créées dans le but d’exploiter les opportunités que présente un environnement protectionniste. Au stade actuel de la mondialisation, de libéralisation de l’économie et d’intégration régionale, ces PME et PMI souffrent d’un manque de compétitivité face aux produits extérieurs à cause des difficultés d’approvisionnement et l’étroitesse du marché national/local.

Par ailleurs, depuis déjà des années, le patronat congolais regroupé au sein de la Fédération des Entreprises du Congo se présente comme l'institution représentant le secteur privé congolais.

Ainsi l´Etat Congolais, représenté par le Ministre des petites et Moyennes entreprises d’une part et les Organisations patronales et professionnelles des petites et moyennes entreprises et de l’Artisanat (PMEA) d’autre part, a adopté la Charte des Petites, Moyennes Entreprises et Artisanat en République démocratique du Congo donmt les objectis sont entr´autre:

a) doter le pays d’une définition adaptée aux réalités congolaises et des critères de catégorisation des PMEA ;
b) doter les PMEA d’un environnement favorable à leur expansion ;
c) organiser les relations des PMEA avec les grandes entreprises, notamment au niveau de la sous-traitance ;
d) organiser les relations des PMEA entre elles pour plus de synergie et d’intégration du secteur;
e) faciliter aux PMEA l’accès aux meilleures recherches et technologies ;
f) assurer l’accès aux marchés sur base des exigences compatibles avec les objectifs prioritaires et d’intérêt général ;
g) promouvoir l’esprit d’entreprise, d’innovation et favoriser l’esprit associatif qui permettra aux PMEA de faire face aux nouveaux défis 4 de mondialisation, des nouvelles technologies de l’information, des biotechnologies ;
h) réduire le taux d’informalité des PMEA ;
i) faciliter l’intégration des PMEA au secteur des banques classiques et des institutions de microfinance ; Adoptons la présente Charte des Petites, Moyennes Entreprises et Artisanat en République démocratique du Congo.